Réserver

Le sauna et le bain nordique sont momentanément indisponibles. Le Spa les Bains de la Robéyère, la piscine et le hammam vous attendent pour des moments d’évasion.

Retour Blog

Il était une fois la Robéyère

La Robéyère histoire

Il était une fois, la Robéyère

Dès le 16eme siècle, les plans d’Embrun n’indiquent pas encore le château, mais le lieu y figure sous le nom « Robeyria », sens du rocher en hauteur.
On estime la construction du château aux alentours de 1750 à 1780 ; bâtisse d’ores et déjà définie par le préfet Ladoucette comme une « belle demeure ».
Le propriétaire et maître des lieux se nommait Gabriel-Théodore Vallier de la Peyrouse de Rochon de la Motte. Engagé militaire, c’est dans le génie civil qu’il excella tout au long de sa carrière.
Engagé militaire dès l’âge de quatorze ans, il passe capitaine puis major et enfin nommé colonel-directeur en 1791. Oncle de Pierre Rous de la Mazelière, il est suspecté par les révolutionnaires et emprisonné avec lui à Gap, mais avant d’être envoyé devant le tribunal Révolutionnaire d’Orange, il est libéré le 1″ mai 1794 à la demande du général commandant l’armée des Alpes : il fait libérer son oncle qui devient maire d’Embrun en février 1795.
M.Vallier a pris sa retraite en 1801, et il attendra sa pension de retraite pendant un an. Il n’en profitera que quelques mois : il meurt à la Robéyère le 10 mai 1803 après 55 années de service dans le Génie.

Peu avant la seconde guerre mondiale, le commandant Tauzin commence à occuper le château sans en être le propriétaire et par son intermédiaire, pendant la guerre de 39-45, l’État-major de la 7eme demi brigade des chasseurs alpins avait son siège au château La Robéyère. Avec un certain flou historique, le château prend le nom de « Château de Bellegarde », du nom du propriétaire. M.Bellegarde sera maire d’Embrun.

Au début du 20eme siècle, c’est le couple Villiers qui reprit le Château. M.Villiers est ingénieur aéronautique et amène des avancées fulgurantes en création de moteurs d’avions. Il a été tué par erreur en août 1944 par les résistants au lieu-dit la mallefosse entre Chorges et Embrun.

Sur la seconde partie du 20eme siècle, le château est occupé par Mme Villiers puis proposé à la location à des particuliers, suite à la demande de la Mairie d’Embrun.
A la fin du 20eme siècle, et pour la première fois de son histoire, le château sera exploité pour la réception de groupes en étant repris par le CCAS de l’EDF. Le château est restauré et modernisé. Celui-ci a servi pendant plusieurs années de centre de formation des employés de l’EDF qui allaient travailler dans les œuvres sociales : centres & colonies de vacances.

C’est en 2010, que la famille Groebli acquière la propriété pour l’aménager en maison de campagne et de villégiature. En mai 2021, après 8 mois de rénovation, l’hôtel obtiendra sa 4ème étoile et le label Best Western Signature Collection en l’honneur de son histoire et de charme architectural.